News

Les news ? Détends-toi, ça vient...

La groovidéo de l'étape
Get Adobe Flash player

149908 groovefans

letelegramme.png

Groove Boys. Du disco au style déjanté

Photo de presse

Ils sèment la zizanie partout où ils passent. Rien ne les arrête. Les Groove Boys donnent dans la démesure. Chez les Amérindiens ou dans une ancienne république du bloc de l’Est, leur allure déjantée déride les plus coriaces. Fagotés de costumes extravagants, les onze compères revisitent, au son de leurs instruments traditionnels, binious et bombardes, les tubes des années disco et du Top 50. Leur premier CD vient de sortir. Délirant !

Leur jeunesse autorise toutes les audaces. Un festival un peu trop rigide sur la tradition et hop, autorisation ou pas, voilà les Groove Boys sur scène. Ces gars, à l’allure hirsute, ont fait un tabac en République Tchèque, en jouant des airs mondialement connus avec des instruments plus fréquents dans les bagadoù que dans les boîtes de nuit. Patrice, alias Patopiston, précise le style : « Nous jouons de la musique electro avec des instruments traditionnels. Nous avons aussi un groove box, un saxo et un ocarina ».

Un drôle de clip sur le CD
Un peu par fantaisie et beaucoup pour le fun, cette bande de copains, issus pour la plupart de la Kevrenn Brest Saint-Marc, ne joue que des reprises. Exclusivement. Avec succès, semble-t-il, puisque déjà « Madonna nous a plagiés en reprenant Gimme Gimme Gimme », feint de s’offusquer Denis, dit NI. Il a, semble-t-il, fallu les pousser un peu pour qu’ils acceptent de sortir un premier CD quatre titres, agrémenté d’un truculent bonus : le clip Boney M megamix groovy. Humour décapant assuré. La bande de joyeux lurons a bien sûr commencé par sévir en Bretagne, avant d’exporter sa bonne humeur au-delà des mers. En trois ans d’existence, la formation comptabilise déjà 120 prestations.

Vieilles Charrues, Festival de Cornouaille, Festival des Terre-Neuvas à Bobital... Ils ont dégainé partout. Enfin, presque.

Vol animé pour la Saint-Sylvestre
Dernier exploit en date : avoir assuré l’animation musicale lors de la dernière nuit de la Saint-Sylvestre... sur un vol transatlantique ! Partis quelques jours plus tôt que le reste de la bande, venue en Guyane rendre visite à l’un de ses musiciens établi dans la région, trois trublions grimés ont donné de la voix à 10.000 pieds d’altitude. Si fort, « que lorsqu’à notre tour, nous avons pris l’avion, au contrôle, on nous a dit : "Encore vous !" », s’amuse Arno, dit DJ Nono. « On nous a, en fait, surtout reconnus à cause de notre autocollant " Tu vas t’détendre ! " ». Une injonction devenue célèbre et qu’ils doivent à leur copain Damien. « C’est ce qu’il a répondu à son père après une soirée de répétitions qui s’était prolongée... Il avait une épreuve du Bac le lendemain ! » Ils ont vraiment du mal à se prendre au sérieux, ces boys-là ! Le CD « Tu vas t’détendre » est disponible à la Sonothèque, la Fnac et Dialogues à Brest, et à l’Espace culturel, à Quimper. Prix : 8 €.

Quelques dates...
Le groupe se produira, le 30 avril, au festival En Arwen de Klegereg (56) ; le 14 juillet, au festival de l'Insolite, à Mahalon ; le 28 juillet, au Festival de la mer, à Argenton (Landunvez), et le 17 août, au festival des Filets bleus, à Concarneau.

Cathy Tymen

Vendredi 26 janvier - Bretagne