News

Les news ? Détends-toi, ça vient...

La groovidéo de l'étape
Get Adobe Flash player

161671 groovefans

letelegramme.png

Coreff. 2.000 personnes à Carhaix (29) pour ses 25 bougies

Photo de presse

Le cortège quitte la brasserie Coreff pour rejoindre l'espace Glenmor.

Près de 2.000 personnes, «Coreffophiles» ou simples amateurs de musique, se sont retrouvés, à l'espace Glenmor, samedi soir, pour fêter le quart de siècle de la bière bretonne.

Le cortège n'est pas passé inaperçu. Après une visite des nouveaux locaux de la brasserie, les invités de l'entreprise ont rejoint l'espace Glenmor accompagnés du bagad Carhaix et de Tenor, cheval de trait tirant une calèche munie d'une tireuse. À leur arrivée, ils ont été accueillis par les Monty Picon, fanfare rock déjantée, qui a donné le coup d'envoi d'une longue soirée de concerts, avec un programme sans faux-col. Le duo Le Marrec-Ferec, Rock'n'Diroll, jeune groupe de rock bretonnant, et le bagad Sonerien Bro Dreger étaient au rendez-vous. Tout comme Dom Duff, accompagné de son groupe, qui a fait grimper la température, et les Groove Boys. Affublés d'un look eighties, ces derniers reprennent les plus gros titres des années disco à la sauce bretonne, et ont enflammé littéralement l'espace Glenmor.

25h25: pas de gâteau mais...

Dans un tout autre style, les infatigables Red Cardell, suivis des talentueux Startijenn, ont, quant à eux, su transporter les spectateurs dans des danses bretonnes endiablées. Et comme il était compliqué de faire un gâteau d'anniversaire pour autant de spectateurs, l'équipe de la brasserie Coreff a décidé de souffler les bougies à sa façon. Matthieu Breton, patron et associé de Coreff, annonce à 25h25 précises, soit 01h25, le début d'une «happy-hour» de 25 minutes. Belle surprise pour des 25 ans. Au bar, l'équipe de bénévoles est doublée.

«Une grande famille»

Paul Bégot et Matthieu Breton, associés de l'entreprise Coreff avec Marie-Hélène Capitaine, étaient unanimes. «Au-delà d'être une entreprise, Coreff est une source inépuisable de rencontres enrichissantes, d'expériences humaines, de valeurs communes. En définitive, la brasserie est une grande famille composée de fournisseurs, de patrons de bar, d'associations avec des relations basées sur le partage et la convivialité». Les belles formules se sont vérifiées samedi. En effet, les associations Div Yezh, Diwan, Dazont ar Yezh et Avel ar Poher n'ont pas hésité à venir prêter main-forte pour l'événement, ainsi que l'équipe des «Gars de la gare».

«Aller vers la diaspora bretonne»

On le sait, les Bretons sont partout. Coreff, brasserie clairement identifiée BZH, souhaite partir à la conquête de ces Bretons expatriés. «L'identité bretonne rapproche les gens, nous souhaitons donc amener un peu de Bretagne dans les villes françaises où vivent des diasporas bretonnes», annonce Paul Bégot. Une manière d'agrandir la famille, et pour la bière bretonne, de repousser ses frontières.

Lundi 11 octobre - Carhaix